6 astuces pour organiser un événement pour enfant

Organiser un événement d’entreprise ou promotionnel est déjà une tâche assez complexe en soi, mais lorsque l’événement doit impliquer des enfants et des jeunes, les difficultés augmentent. Les événements pour enfants peuvent constituer un défi fascinant pour la créativité de l’organisateur, mais ils nécessitent également une attention particulière. En plus de garantir la qualité de chaque aspect de l’organisation – du divertissement à la restauration, de la mise en scène à la promotion – une attention particulière doit être accordée à la sécurité et veiller à ce que toutes les activités soient adaptées à l’âge des participants. Dans certains cas, il s’agira de créer une expérience entièrement dédiée aux enfants, dans d’autres d’offrir aux enfants un espace de jeu, d’apprentissage ou de divertissement dans le cadre d’un événement également destiné à d’autres groupes d’âge. À chaque étape de l’organisation, il est essentiel de prendre soin de créer pour ses jeunes invités une expérience amusante, engageante et respectueuse de leur sensibilité. Parce que les événements destinés aux enfants peuvent aussi être un outil de promotion, mais les enfants eux-mêmes ne doivent jamais être considérés comme “une cible”.

1. Événements pour enfants : quelles activités choisir ?

En fonction du thème de l’événement, de la marque qui le parraine et du contexte dans lequel il se déroule, il sera possible de choisir parmi un très large éventail d’activités ludiques et éducatives. L’objectif doit toujours être d’offrir une expérience amusante qui transmette des valeurs positives aux enfants. Par valeurs positives, qu’il soit clair que nous n’entendons rien d’autre que l’affirmation de soi. L’éducation des plus jeunes enfants est la tâche des familles et des écoles, mais dans un contexte récréatif, il est encore possible et nécessaire de communiquer quelques leçons importantes. Les enfants, par exemple, ne devraient jamais être amenés à penser que le résultat obtenu dans une activité compétitive définit leur valeur. En particulier dans le domaine du sport, l’accent doit toujours être mis sur le plaisir de l’activité elle-même et du jeu, plutôt que sur la compétition ou les classements. Cela ne signifie pas, bien sûr, que tous les jeux et activités sportives qui contiennent un élément de saine compétition doivent être exclus, mais simplement que les adultes qui supervisent ces activités doivent veiller à bien orienter l’expérience. C’est pourquoi toutes les activités récompensées devraient toujours inclure une forme de récompense pour les participants qui n’ont pas gagné.

2. Organiser des événements pour les enfants

Avez-vous déjà remarqué comment tous les événements et les formes de divertissement promus comme “pour toute la famille” sont en fait exclusivement “pour les enfants” ? En effet, il est souvent plus facile de structurer un ensemble “à l’épreuve des enfants” que de diviser les espaces. Si l’objectif de votre événement est de rendre les deux groupes d’âge heureux, il conviendra de veiller à ce que les adultes puissent vivre l’expérience en toute liberté, sachant que les enfants seront pris en charge dans un environnement sûr et stimulant. Les manifestations pour enfants doivent avant tout se dérouler dans un espace où aucune activité ou produit ne leur convenant pas n’est réalisé ou promu. Si, par exemple, la présentation de votre produit comprend un cocktail de bienvenue à base de boissons alcoolisées, il conviendra de mettre en place un mini-bar pour les petits, un espace coloré et amusant dans lequel les produits ne sont pas disponibles pour un public adulte.

3. Promotion et invitation à l’achat : ce n’est pas un jeu pour enfants

Il est inutile de le contourner : un événement promotionnel est fait pour vendre et les événements pour enfants ne font pas exception. Il existe une infinité de traités sur la promotion commerciale visant les enfants et ce n’est pas le lieu d’en écrire un autre, je vais donc me contenter de résumer quelques concepts. Les manifestations pour enfants peuvent être faites pour vendre, mais elles ne sont pas faites pour vendre quelque chose aux enfants. La capacité d’évaluer la valeur d’un achat et le montant d’une dépense varient d’un individu à l’autre, mais il ne fait aucun doute que les enfants sont plus sensibles aux messages persuasifs. Cela s’applique également aux causes caritatives et à la collecte de fonds : le fait que les enfants soient plus sensibles aux réactions émotionnelles et disposent de moins d’outils cognitifs pour prendre des décisions nous oblige à les protéger. C’est pourquoi les activités menées ne doivent jamais contenir d’invitations directes à l’achat ni comporter d’étapes dans lesquelles un échange d’argent est nécessaire pour continuer. Tous les messages explicitement commerciaux et les appels à l’action doivent être adressés exclusivement et sans équivoque à des adultes.

4. Le mot clé est la curiosité

La curiosité doit être au centre des activités dédiées aux enfants. Nous parlons bien sûr à la fois de la curiosité des petits, qu’il faut encourager, et de celle de ceux qui organisent des événements pour les enfants, qu’il faut mettre à profit. Stimuler la curiosité des enfants aujourd’hui peut être plus difficile que par le passé, car les technologies contemporaines permettent d’accéder à d’énormes quantités d’informations dès le plus jeune âge. Un événement doit offrir une expérience différente de celle que l’on peut vivre au quotidien et exploiter le caractère unique de chaque lieu pour stimuler l’interaction créative. Il peut s’agir d’une idée simple, comme fournir les plus petits matériaux et espaces pour des activités créatives telles que la conception ou la construction. Si le lieu le permet, l’exploration de l’espace est toujours une bonne idée, surtout si vous vous trouvez dans des contextes d’intérêt naturel ou historique. Il ne s’agit pas d’organiser une leçon, mais de permettre aux enfants de découvrir et d’apprendre à leur propre rythme. Dans le cadre d’un événement consacré à l’alimentation, par exemple, il sera possible de laisser les enfants s’essayer à des recettes simples ou de leur faire découvrir la provenance des ingrédients. Si vous avez un lieu d’intérêt naturaliste, un guide compétent accompagnera les enfants dans une exploration sûre et fascinante, à la découverte des espèces animales et végétales.

5. Communication

Pour la communication sur les médias sociaux et tout autre moyen de diffusion publique, la règle concernant la présence d’enfants est très simple : non. Ou plutôt, pas sans le consentement explicite des parents. C’est un point crucial qui peut vous épargner un nombre considérable de problèmes, aussi je vous conseille de toujours le garder à l’esprit : si vous avez l’intention de publier des photos de votre événement ou de tout autre contexte et que des mineurs apparaissent sur ces photos, vous devez d’abord obtenir l’autorisation écrite des parents ou des tuteurs. Il n’y a pas d’exception à cette règle. Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas obtenir ce consentement, tous les visages des mineurs présents doivent toujours être masqués.

6. Conclusions

Organiser des événements pour les enfants n’est pas une activité pour tout le monde. D’accord, comme nous l’avons déjà établi, l’organisation d’événements en soi n’est pas une activité qui convient à tout le monde, mais cette déclinaison particulière du métier d’organisateur d’événements présente des difficultés supplémentaires. Au-delà de toutes les considérations déjà exprimées, il y a le simple fait que l’interaction avec les enfants présente toujours un plus grand nombre d’imprévus que le fait de s’entourer exclusivement d’adultes. Pour certains, le travail avec les enfants est un plaisir et un amusement, pour d’autres, c’est une tâche qui exige de s’armer de patience et de passer les trois jours suivants à méditer dans un temple tibétain. Avant de vous lancer dans un tel projet, il est donc essentiel de vous interroger honnêtement sur vos attitudes et compétences personnelles : si vous n’êtes pas sûr à 100% que ce type d’événement est dans vos cordes, n’hésitez pas à faire marche arrière et à vous tourner vers des professionnels formés pour ce type d’événement.